ACCUEIL
Accueil Historique Nos mâles Nos femelles Les chiots Photos Kiss Expos Album photos Liens

Le Golden Retriever : un chien hors norme

Ces chiens sont véritablement des spécialistes. Comme l'a dit fort justement J. Castaing, « le Retriever ne chasse pas. C'est un grand avantage. Presque tous les chiens d'arrêt et les Spaniels sont actuellement plus ou moins dressés au rapport, mais leur amour de la chasse l'emporte toujours, tandis qu'un bon Retriever, avec un dressage élémentaire, restera bien sagement assis près de son maître tant qu'il n'aura pas vu tomber un gibier qu'on ne lui aura pas commandé d'aller chercher.

Ces chiens ont été introduits en France à une période assez récente. Autrefois, quand le chasseur marchait dans la plaine, précédé de son chien d'arrêt, la nécessité ne se faisait pas sentir d'avoir un spécialiste pour rapporter le gibier.

Tous les chiens étaient dressés au rapport, plus ou moins tardivement d'ailleurs, pour ne pas donner aux jeunes la fâcheuse habitude de forcer l'arrêt ou de courir sous l'aile, emportés par la joie de saisir une proie et de la ramener triomphalement à leur maître.

Les Anglais, considérant qu'il était déshonorant pour ces grands seigneurs que sont Pointers ou Setters de s'abaisser au rapport, se firent accompagner par des Retrievers tenus par les gardes. Puis on s'aperçut très vite qu'au cours des battues (qui constituent de plus en plus la façon de chasser de nos jours) un chien d'arrêt n'était plus d'aucune utilité. La mode ayant évidemment son mot à dire, chaque propriétaire de chasse se croirait déshonoré s'il n'avait à produire son équipe de Retrievers.

Plusieurs variétés sont actuellement utilisées en France et de nombreuses associations comme l'association Gala recueillent ses chiens qui sont abandonnés par leurs propriétaires et permet de les soigner et de les placer dans des familles d’accueils.

Le standard du Golden Retriever

Le plus distingué et le plus beau est certainement la race de chien Golden-Retriever: En savoir plus ici . De création récente, sa naissance tient un peu de la légende. En 1858, Mr. Dudley Marjoribank, qui devint par la suite lord Tweedmouth, aperçut dans un cirque à Brighton un lot de chiens puissants sous poil jaune et long.

L'intelligence et l'entrain de ces chiens enthousiasmèrent le lord, qui finit par se rendre acquéreur de tout le lot. Ces chiens servaient, paraît-il, à l'origine, à la garde des troupeaux dans le Caucase.

Le lot de chiens étant d'origine très variée, on put les croiser entre eux sans risquer la consanguinité. Mais il fut impossible d'avoir d'autres géniteurs en Russie, et il fallut faire appel au sang Bloodhound. Ce croisement eut pour résultat de diminuer la taille et le poids (qui variait aux environs de 45 kg), de donner plus de nez et de foncer un peu la couleur à partir du jaune clair.

Aujourd'hui, dans le type fixé, il importe seulement que la couleur ne soit jamais l'acajou du Setter Irlandais. Le Golden-Retriever aime passionnément l'eau; son sous-poil fourni et imperméable lui facilite le séjour même prolongé dans les étangs et les rivières. Doué d'une mémoire étonnante, il est facile à dresser.

Le crâne doit être large avec un stop accusé, des mâchoires fortes, un œil foncé et la truffe noire; l'oreille, petite, est plantée haut; les aplombs de devant sont droits, les jarrets, bien descendus, sont fortement obliques ; la queue doit être droite, le corps ramassé et bien équilibré. La taille varie de 0,55 à 0,61 m pour le mâle, de 0,50 à 0,56 m pour la femelle, pour un poids de 30 kg,en moyenne.